Les portraits sonores

L’Atelier Java et Lucciola proposent un premier projet de médiation urbaine artistique et sensible.

Son ambition est d’entamer un dialogue d’un côté et de l’autre du mur d’enceinte de la caserne, entre la friche et le futur projet urbain d’ampleur, et le déjà-là et ses habitants.

Il s’agit de raconter la caserne à travers des portraits sonores. Chaque personne clé photographiée livrera un témoignage sur la caserne : son histoire, son devenir, ses anecdotes, son imaginaire, ses légendes urbaines…Un ancien militaire, un futur habitant, un voisin, un commerçant, un enfant de militaire, un historien, un architecte, un urbaniste, un élu, un occupant actuel, un migrant … sont autant de visages qui racontent la caserne Mellinet.

L’idée est de partager ces témoignages depuis un support web, mais surtout de réaliser des tirages grande échelle qui seraient affichés directement sur le mur d’enceinte de la caserne. Ils dessineraient un parcours de découverte autour de la caserne et attireraient l’attention sur ce futur urbain.

La compilation de ces portraits-sonores donnera un visage à la caserne et débutera le travail de médiation que La Générale porte.